Du Souchet-Robert Maryse

Aquagraphiste, aquarelliste

www.aquagraphie-ecriture.fr
souchet-robert@wanadoo.fr

Depuis 1983, j’expose gouaches et aquarelles. Progressivement ma médiation privilégiée est devenue l’aquarelle mouillée aléatoire que j’ai baptisée aquagraphie – étymologiquement écriture d’eau – un terme que j’ai importé du Québec. Je me réfère entre autres à la technique automatiste de Paul-Émile Borduas et au tachisme d’Henri Michaux. L’aquagraphie est une application du vieux mur paranoïaque de Léonard de Vinci. Elle permet, en effet, de faire surgir des formes aléatoires qui s’offrent à une interprétation ludique comme au ‘jeu des nuages’ cher aux surréalistes… de ces images devinettes surgissent des êtres hybrides, des paysages jamais vus qui incitent à la création de poèmes.

[Voy. Souchet-Robert M. du & al., Le Clavecin oculaire ou l’aquagraphie peinture magique et médiation thérapeutique, Paris, L’Harmattan, 2001 (www.editions-harmattan.fr), Souchet-Robert M. du, Comin-Schmitt C., Mennessier F., Le dyslexique et l’aquagraphie, Cet enfant au pays des brumes, Paris, Cygne, 2011).

L‘aquagraphie me paraît entrer en résonnance avec le baroque, notamment la poésie baroque. En effet celle-ci met en scène des êtres hybrides qui évoluent dans un monde inconstant, en perpétuelle métamorphose.

Les images issues des aquagraphies sont elles aussi en transformation jusqu’à ce que la peinture soit sèche.

Ces vers du poète baroque Motin pourraient s’appliquer aux images aquagraphiques

Girouettes, moulins, oiseaux de tous plumages

Des fantômes, des vents, des songes des chimères.

Outre l’aquarelle et l’aquagraphie, j‘utilise aussi l’encre de Chine et la peinture vitrail.

Je participe chaque année au Parcours dans l’Art actuel. J’ai exposé dans différents lieux, Paris, Meudon, Viroflay, Lescun… et, ces dernières années, à Versailles (galerie ‘Le Parnasse’, galerie ‘La Gradiva’, restaurant ‘chez Renaud’, librairie ’Un Ange passe’, exposition 2009 des ‘Artistes dans la rue’, galerie Cool Corners).

 

 

Articles récents

Pas de deux

Ceux qui ont cheminé sur le parcours dans l’art actuel sont arrivés à bon port après deux jours de voyages sous une météo clémente et propice au voyage.
En attendant l’article avec les clés du jeu qui était proposé à l’Hôtel de Ville (lorsqu’on m’aura transmis les bonnes réponses) un rappel d’information…

En partenariat avec le Parcours dans les ateliers d’artistes de Versailles, l’association Culture et Cinéma proposera une projection spéciale le samedi 15 octobre à 15H30, au cinéma le Roxane.

Relève : histoire d’une création

Documentaire de Thierry Demaizière et Alban Teurlai (France, 2015, durée 2h) avec Benjamin Millepied.

[Affiche du film Relève, histoire d'une création]

Nommé en novembre 2014, directeur de la danse à l’Opéra de Paris, le chorégraphe français Benjamin Millepied, fort de sa notoriété et de son expérience américaine, a voulu casser les codes rigides et surannés de l’institution.
Le film montre le processus de création de son nouveau ballet, Clear, Loud, Bright forwards, épopée pleine d’audace d’énergie et de tabous brisés. Devant les résistances à ses initiatives, le chorégraphe démissionne de ses fonctions un an plus tard.

  1. Parcours dans l’art actuel 2K16 2 Réponses
  2. Parcours dans l’Art Actuel 2015 Commentaires fermés
  3. POL’ART un mois de polars Commentaires fermés
  4. Samedi 11 et Dimanche 12 octobre 2014 de 10h à 19 h Commentaires fermés
  5. Parcours dans l’Art Actuel 2014 Commentaires fermés
  6. Bibliothèque municipale de Versailles Commentaires fermés
  7. Flyer du Parcours dans l’Art Actuel Commentaires fermés
  8. Bibliothèque Municipale de Versailles Commentaires fermés
  9. Parcours dans l’Art Actuel à Versailles Commentaires fermés